jazz

moins accessible…

L’adjectif accessible, en parlant de musique ou de toute sorte d’art, peut avoir plusieurs sens. L’objet ici n’est pas d’évoquer le monde du handicap ni l’accessibilité à tous quel que soit le revenu.

On qualifie certaines musiques de « très accessibles », et d’autres de « moins accessible ». J’ai l’impression que moins accessible signifie que les rythmes sont moins réguliers, les accords moins harmonieux.

Quand dit on qu’une peinture est moins accessible? Je suppose que c’est quand à première vue on ne comprend pas, voire quand « l’ignorant » pourrait trouver cela agressif.

Donc, ce que je comprends de tout ça, c’est qu’on réserve au non-initié tout l’art qui provoque douceur, paix, ouverture de cœur, et être un initié, c’est savoir prendre plaisir face à l’art qui ferme le cœur d’une façon ou d’une autre, en provoquant peur, colère, stress (auditif ou visuel).

Ou alors être initié, ça veut dire avoir appris à ouvrir son cœur par une expérience qui ferme celle du non-initié?

Étrange… incompréhensible pour moi, en tout cas. Un initié peut il nous expliquer ce qu’il ressent à l’écoute d’une musique dissonante, de toute sorte « d’art moins accessible »?

Leave a Comment